Flexions avant, protégez votre dos - 3ème partie

OK, vous connaissez maintenant l'anatomie du bas du dos et vous avez compris comment prévenir les blessures en pratiquant les flexions avant (allonger la colonne, faire la rotation depuis le bassin, assouplir les muscles de l'arrière des cuisses et ceux qui permettent de se fléchir au niveau du bassin, renforcer et assouplir les muscles du tronc).

Maintenant, que se passe-t-il si vous êtes déjà blessé ? Devez-vous arrêter votre pratique ?

Pendant la crise aiguë

Lorsque la crise est aiguë, la zone blessée ne doit pas être mise à contribution. Il faut lui laisser le temps de se reposer !

Evitez donc les flexions au niveau des lombaires, le temps que la douleur s'atténue et que le médecin donne son accord pour une reprise. Vous pouvez continuer à pratiquer les postures qui ne mobilisent pas cette zone, en restant à l'écoute de votre corps et en appliquant la règle de la douleur zéro. 

Pendant cette période, évitez également les postures qui vont compresser les disques, comme les postures inversées. Privilégiez les postures qui soulagent le bas du dos, comme par exemple celle où vous êtes allongé sur le dos, les mollets posés sur une chaise (cf ci-dessous).

Pensez également aux exercices de respiration : pour diminuer les tensions et les douleurs, pratiquez la respiration profonde et abdominale. En inspirant,  imaginer que vous envoyez tout l'air dans la zone blessée pour la gonfler et créer de l'espace. En expirant, laissez vos se détendre.

  image @docvadis.fr

image @docvadis.fr

Une fois la crise passée

Notre corps est fait pour bouger et notre colonne ne déroge évidemment pas à cette règle, bien au contraire. Par conséquent, il est important de ne pas la laisser se scléroser.

Avec l'accord du médecin, une fois la crise passée et les tissus réparés, la pratique du yoga permettra de redonner leur mobilité aux disques et aux tissus, aidant progressivement à faire partir les douleurs, mais également à prévenir une rechute.

Par contre, il faut vraiment rester à l'écoute de vos sensations et ne pas être impatient !

N'oubliez pas que le yoga n'est pas une affaire de résultat, mais bien un voyage: les blessures sont souvent une étape difficile, mais si vous les appréhender de manière positive, comme un palier vous permettant de mieux vous connaître, vous en ressortirez grandi et votre pratique aussi !

Dans cette phase de rééducation, la pratique devra tout d'abord se focaliser sur des mouvements d'assouplissement doux et de massages. Ensuite, progressivement, les postures d'extension et de flexion pourront être introduites, mais devront être modifiées de façon à ne pas forcer sur les lombaires et à ne jamais arrondir le bas du dos. Ces postures d'assouplissement alterneront avec celles tonifiant et musclant le dos.

Le mieux, durant cette période, serait de suivre un cours privé jusqu'à ce que les symptômes soient complètement sous contrôle et que vous sachiez comment modifier les postures pour pratiquer en toute sécurité.

C'est ici que se clôt notre série sur la protection du dos en flexion avant.

Le Yoga est formidable pour garder votre dos en pleine santé, si vous le pratiquez correctement. J'espère donc que cette série vous sera utile et qu'elle vous permettra de garder un dos heureux pour longtemps !