Savasana ou l'état de veille profond

“Yoga chitta vritti nirodahah - Le Yoga est la cessation des fluctuations de l’esprit”

(Yoga Sutras 1.2)

Imaginez-vous une pratique de yoga sans la dernière posture de relaxation?

Importance de Savasana

Savasana ou la posture du cadavre est devenue incontournable à la fin des cours de yoga modernes.

En Inde, la mort n’est pas une question taboue et méditer sur cet aspect fait partie de la vie, car être conscient de sa mortalité permet de vivre chaque moment complètement et dans la joie. Savasana représente ainsi l’abandon de toutes les choses qui sont étrangères à notre âme (Alanna Kaivalya, Shiva Rea & Arjuna Van der Kooik, Myths of the Asanas). C’est un moment de lâcher prise pour se réinitialiser et mieux profiter de la vie.

En effet, après avoir pratiqué un certains nombres de postures, notre attention est tournée sur nous-même et notre esprit est moins perturbé par les distractions extérieures (aussi aidé par une certaine fatigue!). Nous sommes alors prêts à entrer dans un état de veille profond qui ouvre la porte aux pratiques méditatives.

Savasana est la posture qui se prête le mieux à accéder à cet état de veille profond. Dans cet état, le pratiquant emmagasine les bienfaits des postures précédentes et il devient conscient de sa respiration, ce qui lui permet de mettre les fluctuations de son mental sur pause.

Savasana, la plus difficile des postures?

Le but de savasana est de se relaxer en restant conscient. Ce n’est donc pas une sieste.

Avec nos journées trépidantes, après une séquence de postures, nous pouvons déjà faire face à une première difficulté en entrant dans savasana: notre corps et notre esprit peuvent être si fatigués qu’il sera difficile de ne pas s’endormir.

(Petite note: même si vous devez rester conscients pendant la relaxation finale pour en bénéficier complètement selon les principes du yoga, je pense qu’il ne sert à rien de lutter contre le sommeil s’il vous gagne. Au moins, vous en aurez profité pour recharger vos batteries physiques!).

La deuxième difficulté de la posture du cadavre est liée à l’immobilité. Les pratiquants n’éprouvent souvent pas de problèmes à exécuter les torsions, les flexions et autres équilibres. Par contre, dès qu’il faut être étendu de tout son long sur le sol, les yeux fermés, sans rien faire d’autre que de détendre son corps et observer sa respiration, c’est une autre paire de manches.

Dans notre société, nous sommes toujours en mouvement et notre esprit est sans cesse en train de passer d’une idée à une autre. Se mettre en état de relaxation en est presque devenu anti-naturel.

Il faut donc s’entraîner pour retrouver la capacité de se relaxer, ce qui fait de savasana l’une des postures les plus difficiles, mais en même temps la plus précieuse!

Comment exécuter savasana?

Savasana est une posture qui se fait allongé sur le dos dans une position neutre, bras et jambes allongés, dans laquelle les sens sont relayés au deuxième plan.

IMG_9054.JPG

Il est donc important d’être le plus confortable possible dans la position, car la moindre gêne devient une distraction.

Prenez donc votre temps pour prendre la position et voici quelques conseils pour plus de confort:

  • Si vous avez tendance à avoir froid (n’oubliez pas que vous venez de réchauffer votre corps et qu’il risque de se refroidir pendant la relaxation), couvrez-vous avec un châle, mettez des chaussettes, un pull etc.

  • Si vous avez du mal à être complètement à plat sur le sol, placez par exemple un coussin sous vos genoux ou sous votre tête.

  • Il peut arriver que le bas du dos soit un peu tendu après la séquence, dans ce cas n’hésitez pas à plier vos genoux, pieds à plat sur le sol éloignés d’une largeur un peu plus grande que votre bassin. Les genoux viennent s’appuyer l’un contre l’autre. Cela soulage le bas du dos.

  • Si vous êtes enceinte, la position allongée à plat sur le dos n’est pas adaptée. Pensez à surélever le haut de votre corps ou couchez-vous sur le côté.

IMG_8968.JPG

Les bras sont éloignés du corps, paumes vers le ciel pour que les épaules puissent plus facilement se détendre. Les pieds sont également éloignés l’un de l’autre et les orteils pointent vers l’extérieur.

Une fois que vous êtes confortablement installés, fermez les yeux (si c’est vraiment trop stressant, laissez-les ouverts, puis au fur et à mesure des cours fermez-les de plus en plus longtemps). Le fait de fermer les yeux permet de se centrer et de se concentrer sur sa respiration.

Prenez 3 grandes respirations en faisant monter l’air depuis les orteils jusqu’au sommet du crâne et en l’expirant du sommet du crâne jusqu’aux orteils, un peu comme une vague. Ces 3 grandes respirations deviendront un signal pour votre corps et pour votre esprit qu’ils entrent en état de relaxation.

Ensuite, savasana demande de relâcher chaque partie de son corps, un muscle après l’autre. Vous pouvez commencer par le bas ou par le haut selon votre préférence. Dans tous les cas, prenez le temps de détendre votre front, vos yeux, vos joues, vos mâchoires, votre cou, vos épaules, vos bras jusqu’au bout des doigts, votre bassin, vos jambes jusqu’aux orteils, votre ventre et votre diaphragme.

Le relâchement se fait avec chaque expiration. Plus vous vous relâcherez, plus vous sentirez que votre corps devient lourd et s’enfonce dans la Terre.

Une fois que votre corps est bien détendu, il est temps de détendre votre mental.

Pour ce faire, laissez votre respiration devenir naturelle: vous n’avez plus à la contrôler. Vous allez alors observer le rythme de votre respiration, par où elle passe, son va et vient dans votre corps. C’est cette observation qui permet au mental de se calmer, car il reste concentré sur votre souffle.

Si vous voyez que vos pensées refont surface et que vous ne suivez plus votre respiration, revenez à elle. Si c’est vraiment trop difficile, vous pouvez aussi compter vos respirations jusqu’à 10. Une fois le compte de 10 atteint, vous redescendez à 1 etc.

Par contre, ne vous mettez pas de pression pour être détendu! Chaque jour est différent, vous aurez donc rarement les mêmes savasana.

Que peut-on attendre d’une pratique régulière de savasana?

Les bienfaits les plus immédiats de cette posture sont une détente des muscles et de l’esprit qui aidera à recharger votre énergie vitale. Cela améliorera petit à petit votre capacité à vous endormir et augmentera votre concentration.

Ensuite, plus vous pratiquerez cette posture plus vous deviendrez conscient de votre corps et de votre respiration. Vous pourrez ainsi plus facilement maîtriser les fluctuations de votre mental et vivre de plus en plus dans le moment présent tout en lâchant prise, ce qui réduira votre stress, voire un état anxieux ou une dépression légère.